Aimer ses outils

Pour faire du bon travail

Publié le 23 juin 2024

Mon site est accessible sans restriction, ni traceurs, ni cookies. Pour que vive la création libre sur le web, n'hésitez pas à Faire un don.

Dans mon dernier article, j’ai filé la métaphore de la cuisine pour parler de création. En fait, je m’adressais à moi-même.

Dans cette masterclass, Alexandre Astier explique avec cette même métaphore que nous, créatifs, avons la chance de consacrer du temps à des outils (“des jouets” dit-il) qui nous permettent d’exercer notre imaginaire.

Ces outils peuvent être simples comme un éditeur de texte, ou plus complexes comme une station de travail audionumérique.

Le blogging est la base arrière de toutes mes envies. J’y retranscris mon état d’esprit du moment. Je documente ce qui me passe devant les yeux et les oreilles en espérant que cela inspire de potentiels lecteur·ices. J’ai trouvé avec le couple Markdown/Jekyll une façon de réduire le frottement entre l’idée et les internautes, mais ça vous le savez déjà.

Je me suis trop longtemps contenté de subir les outils informatiques. Soit ils ne correspondaient pas à ce que j’espérais, soit ils étaient juste mal fichus. Les fines discussions avec mon ami Poirpom nous ont conduits à cette conclusion évidente : si l’on veut faire du bon travail, il faut de bons instruments ; raison pour laquelle (je continue de filer la métaphore) un cuisinier œuvre avec SES couteaux.

Comme autodidacte du son, j’ai cherché la méthode qui me permettrait de débrider ma créativité. Je ne vous ressortirai pas le couplet sur Reaper et vous renvoie vers la catégorie #Support de ce blog.

Mais, il restait encore une partie de mon processus de travail à optimiser et plus précisément à aimer. Comme je l’ai déjà évoqué, le dérushage de matière sonore était un frein. Ce n’est plus le cas.

Comme A. Astier, je crois que nous avons la chance de manipuler des “jouets” et que chaque étape de la création doit être un plaisir.

J’espère à l’avenir pouvoir faire du mieux que je peux pour proposer le résultat d’un bon travail.


Ce sujet vous intéresse ? Consultez le tag : Article

Je m'apelle Dimitri Régnier. J'écris, j'enseigne, je fais du podcast et de la radio.
Si cet article vous a plu, vous pouvez y réagir. Vous pouvez aussi vous abonner et recevoir mes posts une fois par mois.

Partager sur le fedivers