Je sors d’une période de doute quant à ma capacité à faire connaître mon activité d’auteur sonore en dehors des sacro-saints réseaux sociaux. J’avais du mal à faire valoir qu’un blog comme celui-ci pouvait être LE levier principal d’un métier qui évolue sans cesse.

En partie coupée d’un flux d’informations constant, et de toute façon rarement pertinent, je me suis fait à l’idée que promouvoir mon travail n’allait pas être simple. Autour de moi, on me rabâche que je m’invisibilise. C’est sans compter ma capacité à aller au-devant des autres. Depuis le début de l’année 2022, j’explique à qui veut l’entendre que mon SEO (Search Engine Optimisation) est correct. Une recherche de longue traîne type “producteur podcast nantes” sur Google est suffisante pour me permettre d’être identifié. Mon “One page” complète les résultats. Je n’ai clairement pas d’autre besoin pour le moment.

Néanmoins, la crise COVID m’a empêché de me faire connaître. Conséquence : une baisse d’activité dont j’ai ressenti les effets pour le mois de mai et de juin et qui, je le crains, va se poursuivre sur la période d’été avant de repartir à la rentrée.

Je ne veux pas appliquer les “recettes” préconisées par le marketing qui, de fait, me pousserait à accepter des missions rentables, mais peu épanouissantes. Je ne nie pas l’intérêt de la prospection, mais c’est chronophage et ennuyeux. Comme je l’ai déjà dit, tout est une question d’attitude assumée.

Non, le marketing n’a pas réponse à tout, notamment quant à ma posture vis-à-vis des autres. Elle consiste à me rendre disponible. Je m’explique. Vous l’avez compris, je n’ai pas envie de “me vendre”. Je n’ai pas d’autres choix que d’exister par l’action. Donc, d’inventer une sorte de book audio permanent. Dans l’attente que mes propositions et je dis bien propositions, fasse écho chez de nouvelles personnes.

J’applique cette méthode, car je n’ai aucun appuie, ni familial, ni professionnel, ni de réseau. Tout cela se constitue avec le temps.

Afin de créer toujours plus de cohérence dans mon boulot. J’ai initié une première étape de clarification en fusionnant toute ma production audio sur Le Mégaphone.

Il ne me reste plus qu’à me mettre au travail. Un autre article arrivera bientôt pour expliquer comment je compte transformer ma pratique du podcast, et l’intégrer à une routine tout en progressant à la fois sur l’exigence technique et la réflexion.


Je suis Dimitri Régnier, producteur d’émotions. Je fais des podcasts, une newsletter et un blog. Si vous appréciez ce travail, merci de me soutenir. Les contributions, même modestes, sont une réelle motivation.

ME RÉPONDRE

Couverture : Gen. placeholders • 2022