C’est la rentrée. Ce billet sera sans doute très court.

Lors du tournage d’hier matin je me suis laissé aller à la langueur du dernier jour des vacances. Il faisait si beau. Je n’ai pas eu envie d’embêter les gens avec mon micro. Comme j’étais de sortie, j’en ai profité pour faire un peu de field recording. J’ai pris des ambiances : terrasses, jardin public, place animée, fontaine, etc.

Ça a suscité la curiosité de certains passants et parfois quelques discussions. Je me suis dit que tout ce matériau servirait toujours.

Toute la journée, une réflexion m’a accompagné. Faire de belles choses ça prend du temps. Il faudra savoir être modeste et écouter pour nourrir cette saison. Je voudrais garder à l’esprit que les rencontres doivent être le plus naturelles possible. C’est ce qui en fera la beauté et la sincérité. Quoiqu’il arrive, je vais devoir derusher tout ça ce soir pour l’ajouter à ma banque de son, que j’ai un peu négligé.

Le Mégaphone se construit à son rythme. Dans ma tête je vois poindre le potentiel de deux épisodes, peut-être trois. C’est rassurant. Les idées d’écritures semblent vouloir répondre à ce journal. J’avance donc avec plaisir.

J’ai profité de ma très longue marche pour écouter le projet audio d’un camarade. J’en parlerai dans une de mes prochaines newsletter.

Aujourd’hui sera consacré à des tâches quotidiennes. Je me laisse le plaisir de redécouvrir ce soir ce que j’ai capté. Documenter ma progression dans ce journal est peut-être la meilleure idée que j’ai eu ces derniers temps. Pourvu que je tienne le rythme.

Je vous souhaite une belle journée de rentrée.

À suivre…

RÉPONDRE

Écouter Le Mégaphone

Apple Spotify Deezer Google PodCloud RSS

Je suis Dimitri Régnier, producteur d’émotions. Je fais des podcasts, une newsletter et un blog. Si vous appréciez ce travail, merci de me soutenir. Les contributions, même modestes, sont une réelle motivation.

Crédit photo : Dimitri Régnier (2021)