Cette fois ça y est je m’y colle ! Le Mégaphone verra sa quatrième saison.

J’ai décidé d’avoir de l’ambition et je vais tenter de vous raconter au jour le jour comment je vais procéder.

Symboliquement, je commence la rédaction de ce journal au 1er septembre, il est 7:45 du matin. Hier, 31 août, j’ai choisi de faire un test avec un setup léger, manque de chance je n’ai croisé personne, mais, j’ai fait une première rencontre qui pourra faire l’objet d’un épisode. Je vous en parle juste après.

Je me suis équipé d’un petit Tascam DR-10X et de mon Sennheiser adoré. (Voir couverture).

Petit rappel

Le Mégaphone, c’est le podcast par où tout a commencé. Sur la page qui lui est consacré, je le définis ainsi : “Documentaire, reportage, micro-trottoir, témoignage, autofiction et expériences sonores.”

Sur le fond, pas de gros changement si vous avez aimé les précédentes saisons. La définition est large, c’est fait exprès. J’ai dans l’idée de faire vivre des expériences sonores variés à des inconnus. Créer des moments de rencontres. Ma méthode est la même : j’arrive micro-ouvert si j’ai un feeling sur quelqu’un ou sur un environnement.

Premières sensations

Hier j’étais en mode test, mais comme souvent quand je sors avec un micro, il se passe quelque chose. Il faisait très beau, le vent m’inquiétait pour la captation, mais rien de rédhibitoire. Après une longue marche dans les rues de Nantes, je décide de faire une pause. Soudain, mon attention est attirée par des chants. Je déclenche mon enregistreur et je m’approche de la source. Les vingt minutes qui ont suivi ont été magiques. Trois chanteuses commençaient leur set devant un bar. Vous découvrirez tout ça bientôt.

Intention

J’aimerais intégrer ce travail dans mon quotidien. Je vais donc enregistrer ce matin pour faire un épisode parenthèse puis le réaliser en une seule journée si c’est faisable. L’idée est d’affiner la méthode.

Objectif

Je me donne le mois de septembre, pour fabriquer le plus d’épisodes possible et commencer la diffusion courant d’octobre. Mon futur emploi du temps règlera la question de la fréquence.

Les parenthèses

Elles constitueront le gros des épisodes. Je n’ai pas encore trouvé d’endroit propice, mais je compte bien m’y coller ce matin. Il est 9:00. J’arrête ici ce journal, et me prépare pour une matinée de tournage.

À suivre…


Écouter Le Mégaphone

Apple Spotify Deezer Google PodCloud RSS

Je suis Dimitri Régnier, producteur d’émotions. Je fais des podcasts, une newsletter et un blog. Si vous appréciez ce travail, merci de me soutenir. Les contributions, même modestes, sont une réelle motivation.

Crédit photo : Dimitri Régnier (2021)