Depuis que j’ai décidé de faire des parenthèses le format du Mégaphone, les marché/parlé s’estompent. Ça ne veut pas dire qu’il n’y aura plus, ça veut dire qu’il y en aura moins.

J’aime Les parenthèses. Je me suis même demandé pourquoi ? Et la réponse est venue d’ailleurs.

Commentaire Apple podcasts

Merci à toi Miliwilis qui que tu sois ou que tu sois.

La triste époque que nous vivons nourrit mon dégoût, mais je ne veux pas y céder. Alors, je retrouve la rue qui me rappelle que j’aime les gens pour ne pas avoir à détester l’humanité.

En offrant un peu de musique à des inconnus, je dis ma curiosité de l’autre. Je dis mon optimisme. Je dis mon goût des belles choses. Je dis mon plaisir de l’inattendu. Je dis la poésie des instants et des belles rencontres.

Si les parenthèses parlent autant de moi, à quoi bon les commenter ? Je préfère que vous le fassiez. Car, une fois publiées, elles ne m’appartiennent plus.

Chaque fois, je m’étonne (et ça s’entend). Je ris (et ça s’entend aussi). Alors, à vous que je rencontre, si j’éclaire votre journée comme vous me le dîtes parfois, sachez que vous en faites autant pour moi.

Je voudrais tant faire plus, je voudrais tant faire mieux. Mais je fais déjà ça. Le plaisir est partagé alors, partagez votre plaisir.

Une thérapie contre la morosité qui vient. Le succès n’est pas encore là, mais je ne lâcherai rien. Ne serait-ce que pour vivre encore d’aussi beaux échanges.


Écoutez mes épisodes dans votre application de podcast favorite. Si vous avez aimé, Commentez, Partagez et Suivez Le Mégaphone

Je suis Dimitri Régnier, producteur d’émotions. Je fais des podcasts, une newsletter et un blog. Si vous appréciez ce travail, merci de me soutenir. Les contributions, même modestes, sont une réelle motivation.

ME RÉPONDRE