Soyons honnête, le marché/parlé de dimanche ne disais pas grand-chose. Un an de silence c’est long, mais j’en avais besoin de ça. Revenir aux racines du podcast : l’audioblogging.

Le Mégaphone est un bac à sable. Un terrain de jeu et de création sonore. L’occasion de m’essayer à tous les formats radiophoniques. Parfois, ce sera bien et d’autres fois moins. L’idée de ces billets, c’est de commenter et de donner accès aux coulisses.

Une seule promesse, tout sera fait maison : écriture, mixage, habillage et réalisation, tout.

Cela fait plusieurs semaines que je me gratte la tête pour élaborer un concept super génial pour attirer une audience de maboul et faire de la podcast-monnaie. Vous voyez le genre ? Une belle connerie. Et pendant ce temps-là… RIEN.

Alors, j’ai arrêté d’être idiot et je me suis donné une contrainte : faire avec ce que j’ai. Chaque fois que je tourne, j’utilise les sons du jour. Et ce, quel que soit le format voulu : autofiction, reportage, documentaire, etc. Bref, vous avez compris le principe, tourné, monté.

Oh je n’ai pas cherché bien loin. Je me suis souvenu de One minute podcast. Au départ, j’avais envisagé une obligation de temps, mais je trouvais dommage de réduire ce qui mérite au contraire de se déployer, comme les cartes postales ou les paysages sonores. Voilà pour la forme.

Avec tout ça, il a bien fallu que j’interroge le fond, à commencer par le générique. A-t-il toujours du sens dans ces nouvelles conditions ? Bah, plus vraiment. Et que faire du sous-titre ? “Le podcast qui parle avec le coeur”. Le répéter en début d’épisode n’apporte rien. Par contre je le garde sur la vignette. 1. pour une question d’antériorité, 2. Il dit une certaine sincérité de ma démarche qui me va très bien.

Voilà. Cette fois tout est clair. On va vraiment pouvoir y aller. Je vous donne rendez-vous dans quelques jours pour la première Parenthèse.


Écoutez mes épisodes dans votre application de podcast favorite. Si vous avez aimé, Commentez, Partagez et…

Suivez Le Mégaphone

Je suis Dimitri Régnier, producteur d’émotions. Je fais des podcasts, une newsletter et un blog. Si vous appréciez ce travail, merci de me soutenir. Les contributions, même modestes, sont une réelle motivation.

ME RÉPONDRE

Couverture : Dimitri Régnier • 2022