Image : A.L. Crego

Lectrice, Lecteur,

Je suis dans une situation singulière. La dernière fois, je t’ai dis que certaines envies émergeaient puis s’éteignaient avant même de passer à l’action.

Aujourd’hui, c’est pire. J’ai la sensation de ne pas en faire assez pour être satisfait. Le podcast Les Voix du Web suit son bonhomme de chemin. Le Mégaphone est en standby, mais j’ai peut-être trouver le moyen de le réactiver. Les Archives de l’insondables vont repartir. Le message de service de Ma chanson préférée est écrit ; il n’y a plus qu’à l’enregistrer pour lancer la machine. Mais rien à faire, ça coince, ça grippe, ça veut pas (où alors péniblement).

Pourquoi produire de la culture sur le web, gratuitement ? À quoi me sert tout ce travail ? Je suis en pleine crise d’insatisfaction et j’aimerai bien comprendre pourquoi. Dois-je me forcer un peu pour que le plaisir revienne ?

Si toi aussi tu produis du contenu pour le web dis-moi ce que tu en pense. As-tu déjà eu ce sentiment d’insatisfaction, au point de vouloir tout arrêter, d’effacer le tableau noir et de tout recommencer ? Réponds-moi. Ton avis m’intéresse.

Un grand merci à Nicolas, Céline, Path et Marc pour vos réponses. C’est un plaisir d’échanger. Et qui sait, ça me donnera peut-être envie de m’y remettre. 😅

Dans mes recommandations, il y a des tas de podcasts en retard et des pépites à découvrir. Si la fête d’Halloween est déjà trop loin pour toi, fonce sur l’épisode 6 d’In Tenebris. Enivre-toi avec Alexandre, chef de cave en Champagne dans le dernier épisode de Travail Soigné. Ou alors, plonge tes oreilles avec délice dans le premier épisode de La 4e Dimension un podcast qui interroge notre rapport au temps. La réalisation est impeccable.

Voilà c’est tout.

💋


Une newsletter irrégulomadaire
qui parle de podcasts mais pas que.
T'abonnerFaire un don