Je me sens une communauté d’esprit avec les concepts de podcasts “feel good”. Sous ma plume, ce terme n’est pas péjoratif, au contraire. Je vous explique. TOUS et je dis bien TOUS, nous avons besoin de ces podcasts. Ils formulent nos contradictions comme dans le sympathique Plaisirs Coupables. Ce dernier vient d’ailleurs de faire son grand retour cet été et je ne crois pas que ce soit un hasard. Mais, ce n’est pas tout, ces podcasts révèlent nos sentiments intimes et par là même ils nous rapprochent.

Saluons aussi l’arrivée de La Chamade au concept limpide mais curieux, dans lequel Samia Miskina et son invité évoquent de l’histoire d’amour d’une 3e personne absente… (Hein ?! Oui, je sais.)

D’habitude, la conversation ce n’est pas trop ma came. Pourtant là, j’ai bien accroché. Cela conjugue mon goût pour les confidences et le parfum d’interdit de regarder par le trou de la serrure. Bref, ça nous donne à entendre ce qu’on ne devrait pas.

Vous n’imaginez pas le nombre de fois ou je me prends à écouter les discussions de la table d’à côté dans un bar. C’est un peu bizarre j’avoue, mais j’adore ça.

(Au passage, pour celles et ceux qui sont en panne de “sujets”, cette petite manie s’avère assez pratique - coucou Samia - mais je digresse.)

Les productions qui laissent la place aux émotions belles et/ou légères, font mon bonheur d’auditeur. C’était déjà le cas du regretté Paris sur la bouche (Spry, si tu lis ces lignes…)

On pourrait également citer le tout jeune Les Gens dont je n’ai toujours pas réussi à résumer le concept. Il participe de cette volonté intime, l’auto-dérision en plus.

Vous l’avez compris, Le Mégaphone version 2022 va lui aussi chercher ce l’on a dans le cœur (c’est même dans son ADN). Je voudrais créer de petites bulles audio qui nous sortent du quotidien. Ici, on touche à une de mes définitions favorites du podcast et qui en font le succès. Elle tient en une formule : un moment à soi.

J’ai la conviction que l’intérêt du podcast qui “t’explique la vie” va diminuer avec le temps. Laissons cela aux marchands.

Indépendants, nous sommes différents ! Offrons à nos auditeurs et auditrices des choses différentes, ne singeons pas la radio, mais tentons d’inventer sur les bases de ce qu’elle nous a légué de mieux et qu’elle peine à faire à nouveau :

nous émouvoir.


Écoutez mes épisodes dans votre application de podcast favorite. Si vous avez aimé, Commentez, Partagez et Suivez Le Mégaphone

Je suis Dimitri Régnier, producteur d’émotions. Je fais des podcasts, une newsletter et un blog. Si vous appréciez ce travail, merci de me soutenir. Les contributions, même modestes, sont une réelle motivation.

ME RÉPONDRE