Cela fait un moment que j’ai envie de vous parler de mes applications mobiles les plus utiles. Il se trouve que je me suis détaché des produits Google pour limiter ses intrusions dans mon mobile. J’aurais pu essayer un OS alternatif à Android mais je n’ai pas (encore) trouvé de solution simple. (Ça viendra.)

Pour me degoogliser au maximum, j’ai suivi la première partie de ce tuto.

Objectif, faire tourner Android sans compte Google.

Premiers pas

  1. Les contacts et le calendrier : pour ça, j’utilise une instance Nextcloud via l’hébergeur Gandi. C’est un peu cher, mais c’est solide et fonctionnel. La solution via Postéo proposée par le tuto est tout aussi valable et moins chère. (La tranquillité à un prix)

  2. Les app stores : Rien de compliqué, j’ai installé Aurora Store (F-Droid) pour anonymiser ma connexion au Google Play Store, et continuer à profiter d’applications commerciales comme ma banque qui n’a pas d’alternative. J’y ai ajouté F-Droid, pour trouver des applis open source.

  3. Les emails : pas de difficulté particulière, j’utilise déjà ProtonMail (Aurora store).

Optimisation

L’interface : comme pour le reste de mon organisation numérique, je suis attaché à l’idée de réduire le frottement entre l’idée et l’exécution. Comme le dit mon ami Poirpom : “un cerveau et 10 doigts c’est l’interface la plus efficace.” J’ai opté pour le lanceur Olauncher Clutter Free (F-Droid). Je trouve Android 11 confus avec ses icônes multicolores et ces noms abscons. Olauncher réduit tout à une liste de noms tous modifiables. Chez moi ça donne ça :

Pour aller plus loin…

  1. Synchro des contacts et du calendrier : Davx5 (F-Droid)
  2. Alternative à Google Drive : Nextcloud (F-Droid)
  3. Alternative à Calendar : Etar (F-Droid)
  4. Alternative à Gboard (clavier) : OpenBoard (F-Droid)
  5. Alternative à Chrome : Firefox (Aurora Store)
  6. Alternative à Messages : QKSMS (F-Droid)
  7. Alternative à Maps : Organic Maps (F-Droid)
  8. Alternative à Photos : Simple Gallery Pro (F-Droid)
  9. Alternative à YouTube : NewPipe (F-Droid)

Une fois tout ça installé, il ne vous reste plus qu’à vous rendre dans vos paramètres et à désactiver/désinstaller les applis Googles qui ne vous servent plus. Cette solution n’est pas parfaite, mais elle limite l’emprise de Google sur votre vie privée.

Bonus : Mon téléphone est un Nokia 3.4 d’entrée de gamme (pas un foudre de guerre, quoi). Le petit plus de toutes ses manipulations c’est un gain de réactivité, et oui Google est gourmand en ressource matérielle. Si vous suivez mes conseils, vous sentirez nettement la différence.


Je suis Dimitri Régnier, producteur d’émotions. Je fais des podcasts, une newsletter et un blog. Si vous appréciez ce travail, merci de me soutenir. Les contributions, même modestes, sont une réelle motivation.

ME RÉPONDRE

Couverture : Gen. placeholders • 2022