Lorsque je réfléchis à ma démarche, j’ai toujours à cœur de trouver une cohérence à la fois dans le fond et dans la forme. Cela me permet de ne pas m’éloigner d’une ligne qui me ressemble.

J’avais déjà évoqué cette question avec le terme producteur d’émotion que j’arbore fièrement un peu partout depuis 2 ans.

Je ne suis pas graphiste, mais je crois avoir une bonne culture de l’image. Comme pour la musique, j’arrive à identifier facilement les formes et les tendances esthétiques qui m’influencent. J’essaye de m’y référer de temps en temps.

Depuis que je fais du son et du podcast, je m’étais éloigné de cette réflexion. Avec le lancement d’Une minute de podcast, j’ai eu envie de me replonger dans mon univers visuel.

Chaque épisode étant une surprise (pour moi comme pour vous), je voulais un petit objet qui représente à la fois le son, qui ne soit pas figuratif et un brin énigmatique. Une image ou un symbole simple ayant une dimension esthétique, voire issue de la pop culture ; sans pour autant verser dans l’évidence. Vaste cahier des charges. N’ayant pas forcément de méthode particulière, j’ai eu l’idée de me plonger dans mes disques vinyle. En effet, le premier rapport que j’avais avec la musique durant mon adolescence, c’était ce grand carré de 30 cm. Un objet fort, porteur de mystères et de plaisirs potentiels. Hélas, je n’ai rien trouvé.

C’est en cherchant un autre moyen de générer aléatoirement des images pour illustrer les articles de ce blog que je suis tombé sur ce site. Bingo. J’ai immédiatement reconnu dans ces visuels inspirés du mythique Unknown pleasures de Joy Division. Un symbole cohérent pour l’ensemble de mon travail. Ce que m’a confirmé ce petit sujet de Total Records sur ARTE.

Tout y est. D’abord j’aime beaucoup cet album, quie est un des fer de lance de la musique de mon adolescence. Ce que ce visuel raconte est en adéquation totale avec mon univers : le son, la pop culture ; il fait même référence à la science-fiction. Il n’y a guère que l’aspect austère de la pochette de Peter Saville qui ne me correspond pas (je suis plutôt un type rigolo), c’est pour cette raison que j’ai décidé de décliner l’image en plusieurs couleurs.

Je ne suis d’ailleurs pas complètement arrêté pour Une minute de podcast. J’aimerai quelque chose avec un peu de plus peps. Voire carrément utiliser le Generative Placeholder, pour faire un visuel différent par épisode.

Pour l’instant j’en suis là :

Blog posts


Journal de création


Tournedisque


Geek & Audio


Une Minute de podcast


Trouver un petit visuel, c’est l’occasion d’unifier une démarche et un propos. J’espère que cela vous plaira.

ME RÉPONDRE

Suivre Une minute de podcast

Podcastics Apple Spotify Deezer Google RSS

Je suis Dimitri Régnier, producteur d’émotions. Je fais des podcasts, une newsletter et un blog. Si vous appréciez ce travail, merci de me soutenir. Les contributions, même modestes, sont une réelle motivation.

Couverture : Generative Placeholders